Les chats de Stella

  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

Le chat et le jeu


Le jeu est primordial pour les chats.

C'est une aptitude qui apparaît très tôt chez le chaton et qui persistera pendant toute sa vie d'adulte. La nature facétieuse du chat domestique est l'un de ses traits les plus attachants. Nous avons tous du plaisir à les regarder se pourchasser et lutter entre eux.

Grâce au jeu, le chaton fait l'apprentissage de sa force et de ses aptitudes à coordonner ses mouvements. Il s'exerce à des pratiques d'attaque et dissimulation. Pour les chats adultes, le jeu est essentiel pour libérer leur énergie.

Il existe 1,2 million de chats au Québec. La très grande majorité sont des « enfants » uniques qui ne côtoient jamais d’autres animaux et qui, en plus, se retrouvent seuls à la maison une bonne partie de la journée. Le manque d’activités et de stimuli physiques peut, à long terme, engendrer de la dépression, de l’obésité, de l’agressivité et différentes maladies chez le chat. Il est donc important que, en votre absence, votre chat dispose d’un écosystème adapté et enrichissant.

On sait que le chat a besoin en moyenne de trois à quatre heures d’activités par jour et qu’il doit parcourir une distance d’au moins 300 à 500 mètres.

L'aire de jeux

Comme il adore grimper, pourquoi ne pas aménager l’espace afin qu’il puisse se déplacer en hauteur grâce à des poteaux, installer des hamacs, des tablettes sécuritaires lui permettant de regarder à l’extérieur, faire en sorte qu’il puisse se réfugier sur le dessus d’une armoire ou du réfrigérateur? N’oubliez pas que le chat est un chasseur-né qui aime se cacher. Alors, n’oubliez pas de lui donner la chance de se faufiler derrière une plante, dans une boîte en carton, sous un fauteuil.Offrez-lui aussi des objets mobiles suspendus pour stimuler son instinct de chasse, et déplacez sa nourriture en la répartissant en plusieurs endroits. Il sera ainsi obligé de « travailler » un peu pour la retrouver.

Donnez-lui accès à des structure comme des poteaux à gratter afin qu’il puisse assouvir ses besoins naturels de marquage ainsi que d’aiguisage des griffes pour délimiter son territoire.

Un peu d’herbe à chat à grignoter ne saurait nuire à sa bonne humeur.

Évidemment, lorsque vous êtes présent, organisez des jeux de poursuite (petite balle, ficelle, pointeur laser) afin d’obliger votre chat à bouger un peu, en ajoutant une bonne séance de brossage et de caresses. N’oubliez pas non plus que le chat est souvent plus actif à l’aurore et au crépuscule. Donc, après le souper, un peu d’exercice l’aidera à passer une meilleure nuit. Et pour le garder alerte, il faut aussi lui proposer des défis plus « intellectuels » en utilisant ses capacités de déduction. Par exemple, obligez-le à retrouver ses petites gâteries préférées en les dissimulant sous un linge ou une couverture. Faites rouler sa souris en peluche imprégnée d’herbe à chat sous un meuble pour le forcer à la récupérer. Vous verrez, il en faut bien peu pour rendre un chat heureux!

Le chaton et le jeu :
Quels jeux et à quel âge ?

Le chaton se met à jouer presqu’ aussitôt après avoir ouvert les yeux et commencé à marcher (entre 10 et 14 jours). Ses premiers jeux sont de maladroites tentatives pour pousser les autres chatons, se battre, se rouler l'un sur l'autre, avec petites morsures et griffures. Dès 8 semaines, son intérêt pour les jouets grandit et il se met à sauter sur tout ce qui bouge.

Les jeux du chat adulte:
un plaisir nécessaire :

Offrez à votre chat plusieurs jouets que vous pourrez utiliser avec lui. Outre le plaisir d'une activité commune, le jeu est bon pour la santé, cela lui permettra de dépenser son énergie et de ne pas s'ennuyer, en particulier s'il vit à l'intérieur. Toutes sortes d'objets peuvent se transformer en jouets. Évitez néanmoins les sacs en plastique qui risquent de l'asphyxier, ainsi que des objets trop petits qu'il pourrait avaler.

Des jouets simples et sûrs

Personne ne peut le nier, il n’y a pas de spectacle plus charmant qu’un chaton en train de jouer. Un grand nombre des objets que nous donnons à nos chatons peuvent sembler inoffensifs, mais il faut savoir que bien des choses que l’on trouve habituellement dans nos maisons peuvent constituer un réel danger si notre chaton met la patte dessus. Les ficelles, rubans, fils, bandes élastiques et sacs de plastique peuvent facilement être mordillés et avalés par un chaton. Les coquilles de noix, les perles et les autres petits objets rigides (comme les clochettes) présentent tous un danger de suffocation. De plus, si un chaton avale un de ces objets, il est possible qu’il développe toutes sortes de problèmes digestifs. Il est préférable de vous rendre dans un magasin pour animaux et de vous procurer des jouets sécuritaires et solides, fabriqués spécialement pour les chatons enjoués. Les petites souris, les coussinets remplis d’herbe aux chats, les balles de ping-pong et les jouets sur fil sont tous appropriés.

Source : Votre chat (John et Caroline Bower)

Actuanimaux

Le premier site Internet participatif pour sauver des animaux!
Le principe est simple: vous cliquez sur les fiches des animaux à sauver et vous participez, sans débourser le moindre centime, à leur sauvetage et à leur parrainage.
Ce sont les annonceurs publicitaires qui permettent de financer ces actions. Une initiative originale à découvrir…
Allez sur www.actuanimaux.com